le blog de CoopEoliennes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi, 5 juillet 2011

Energies: il est temps de changer

Energies : il est temps de changer !

vidéogramme réalisé par Greenpeace France sur Vimeo.

mardi, 14 juin 2011

CoopEoliennes: 4000 visites en mai !

statistiques 05-11.jpg

Vous êtes de plus en plus nombreux à venir consulter les informations de CoopEoliennes

3984 personnes ont visité notre blog durant le mois de mai, elles ont consulté 8249 pages.

vendredi, 1 avril 2011

Le vent, première source d'électricité en Espagne en mars

Espagne.jpgSur l'ensemble du premier trimestre, les énergies renouvelables apportent 40,5% de la demande, dont 21% via l'éolien. Le nucléaire a lui fourni 19% de l'électricité et le charbon 12,9%.

Pour le gouvernement Zapatero, au-delà de la performance, il y a trois bonnes raisons de se réjouir : primo, cela permet d'économiser 250 millions d'euros qui ne seront pas dépensés pour importer des hydrocarbures.

Selon l'AEE, cette forte progression de l'énergie éolienne est "la principale raison pour laquelle 2010 a été la première année où l'Espagne a été exportatrice (nette) d'électricité avec la France".

lire la dépêche de l'AFP et aussi l'article de RFI

mercredi, 9 mars 2011

DCNS entre au capital d’OpenHydro

OpenHydro_1MW.jpgLa société DCNS (Direction des Constructions Navales, Systèmes et Services) a créée un incubateur, localisé à Brest, qui regroupe les activités porteuses d’avenir comme les énergies marines renouvelables

DCNS et OpenHydro, société irlandaise spécialisée dans les énergies marines renouvelables, ont signé un accord stratégique pour associer leurs savoir-faire sur le marché de la production d’énergie à partir des courants marins. Dans ce cadre, DCNS prend une participation dans OpenHydro à hauteur de 8%, soit 14M€.

lire le Communiqué de DCNS

DCNS a également passé un accord avec STX (chantier naval de St Nazaire) pour développer une coopération dans le domaine des énergies marines renouvelables et notamment dans l'éolien offshore

mercredi, 26 janvier 2011

L’Énergie Électrique en France en 2010

prod_2010.jpgLa consommation intérieure corrigée de l’aléa météorologique atteint 488,1 TWh en 2010, en hausse de 1,9% par rapport à 2009, après une baisse de 1,6% l’année précédente.
La consommation de la grande industrie et des PMI/PME reste néanmoins encore en retrait par rapport au niveau atteint avant le début de la crise économique, tandis que la consommation des clients particuliers et professionnels poursuit sa croissance.

La structure du parc de production français a permis de limiter la hausse des émissions de CO2 dues à la production électrique à 3,0% (+1,0 million de tonnes) alors que la production totale augmente de 6,0%.
La production éolienne continue de progresser fortement (+22%) et atteind 1,7% de la production française.
La production photovoltaïque apparait dans le tableau mais, malgré une augmentation de 280%, elle n'atteint que 0,1% de la production française.

télécharger le Bilan électrique de la France 2010

samedi, 25 décembre 2010

Bonne Année 2011

eolienne.gifEt que les vents soient favorables au développement de parcs éoliens sur nos territoires de l'Ouest

vendredi, 19 novembre 2010

RTE lance « éCO2mix »

eCO2mix.jpgNouveau service d’information en continu de la consommation, production et émissions de CO2 de l’électricité française, ce service donne maintenant, en temps réel, tous les 1/4 d'heure, la répartition entre les différentes filières de production d'électricité en France, et notamment les renouvelables, éolienne et hydraulique.

Bravo aux techniciens de RTE pour cette prouesse technique.

Cliquez sur l'image de gauche, éCO2mix, pour accéder au site RTE

vendredi, 15 octobre 2010

Nucléaire : qui veut la peau de l'autorité de sûreté ?

nucleaire.jpg d'après Corinne Lepage, ancien ministre de l'environnement de 1995 à 1997 sous le gouvernement Juppé

"l'ambition de se passer d'une autorité de sûreté nucléaire est claire, elle est cohérente avec le retour affiché par le président de la République au tout-nucléaire, d'où la destruction programmée de toute la filière des énergies renouvelables"

"Le débat sur la sécurité est avant tout un débat financier lié à la privatisation d'EDF, au "mercato" envisagé pour Areva, à la croissance des exigences de rentabilité qui plombent de manière croissante la sécurité."

"l'EPR montre des signes de faiblesse évidents. Par ailleurs, le projet d'EDF d'installer des centrales venues de pays moins regardants en termes de sécurité est évidemment une très mauvaise nouvelle, comme la volonté de prolonger la durée de vie des centrales sans procéder aux travaux jugés nécessaires par l'ASN"

lire l'article de Corinne Lepage sur Rue89

note de CoopEoliennes: de plus l'EPR est un désastre financier qui va se traduire prochainement par une augmentation sérieuse des tarifs EDF camouflée sous une fausse raison: le coût du photovoltaïque !
(EPR Flamanville: coût suplémentaire 1,6 Milliard d'Euros, EPR Finlande: coût suplémentaire 2,3 Milliards + pénalités de retard demandées par l'acqéreur 2,4 Milliards, soit un déficit total de 6,3 Milliards d'Euros)
question : EDF va-t-il également demander des pénalités de retard à AREVA

Sondage exclusif de "La Voix du Nord"

Ternois.jpgdans le Ternois "60 % des personnes interrogées trouvent que la construction et le développement de parcs éoliens est compatible avec le cadre de vie"

lire l'article de "La Voix du Nord"

et dans le Douaisis "66 % des habitants seraient prêts, dès maintenant, à accueillir un parc d'éoliennes sur le territoire de leur commune"

lire l'article de "La Voix du Nord"

mercredi, 13 octobre 2010

Eolien en 2030 : 22% des besoins électriques mondiaux

GWE.jpg

D'après une étude publiée mardi par le Global Wind Energy Council (GWEC) et Greenpeace, il apparaît que "l'énergie éolienne pourrait satisfaire 12% de la demande mondiale en électricité d'ici 2020, voire jusqu'à 22% d'ici 2030".

lire l'article du site Enerzine

nota: alors que l'énergie nucléaire ne couvrirait que 2% des besoins mondiaux: "le Monde sauvé par des moulins à vents, c'est très sérieux Monsieur VGE"

mercredi, 6 octobre 2010

"c'est grotesque, la France sauvée par des moulins à vent"

Giscard.jpgEt bien non Monsieur Giscard d'Estaing ce n'est ni grotesque, ni idiot.
Ce qui vous gène sans doute, en tant qu'apôtre du "tout nucléaire", c'est que ces "moulins à vent" sont en concurrence directe avec les futures centrales EPR.
Malgré son retard par rapport à nos voisins Européen, l'éolien Français a produit, durant les 5 mois d'hiver 2009-2010 (Novembre à Mars), une puissance moyenne de 1400 MW (source RTE) soit l'équivalent de la puissance théorique de la centrale de Flamanville (1600 MW x 0,9 = 1440 MW),et l'on peut parier que cette performance sera largement dépassée cet hiver.

voir l'émission Global Mag sur ARTE avec l'intervention de Pierre Jourdain, coordinateur d'Eoliennes en Pays de Vilaine

dimanche, 19 septembre 2010

Incendie sur 2 éoliennes dans la Drôme-Provencale

Jeumont.jpg

Deux éoliennes se sont emballées et ont pris feu, dimanche matin à Rochefort-en-Valdaine.

lire la dépêche de l'AFP

nota: ces éoliennes sont d'un modèle ancien de fabrication française qui n'est plus commercialisé depuis 2005.

voir la Fiche technique de l'éolienne

vendredi, 18 juin 2010

Officiel: Un déclin de la production pétrolière est probable à court ou moyen terme

Dans un rapport publié le 8 juin, la Lloyd’s, l’un des leaders mondiaux de l’assurance, et Chatham House, l’institut royal des affaires internationales, s’alarment à leur tour de l’éventualité d’un choc pétrolier imminent.
David King, ex-principal conseiller scientifique des premiers ministres britanniques Tony Blair et Gordon Brown, affirme que les rapports officiels surestiment de 30 % le montant réel des réserves de pétrole conventionnel.

Il y a urgence pour les économies d'énergie et le développement des sources renouvelables

Lire l'article ICI

jeudi, 29 avril 2010

Loi Grenelle 2 : Rassemblement à l’appel de 13 ONG

Après plusieurs années de tergiversations, la loi Grenelle2 arrive enfin devant les députés le 4 mai 2010. En deux ans et demi, certains groupes politiques et lobbies ont ainsi eu le temps de raboter les modestes acquis du Grenelle de l'environnement.

Agir pour l’Environnement – Réseau Action Climat France – Réseau Sortir du Nucléaire – Les Amis de la Terre – MDRGF – PRIARTéM - Résistance à l’Agression Publicitaire – CNIID – Association pour un Contrat Mondial de l’Eau – ACIPA – Union Nationale de l’Apiculture Française – Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique – Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports

appellent à un Rassemblement mardi 04 mai 2010 à 16 heures à proximité de l'Assemblée nationale (Place Edouard Herriot)

lire l'appel des 13 ONG sur le site agir pour l'environnement
Au fait, les anti-éoliens combien de divisions ?... lire l'article d'AGORA VOX

mardi, 27 avril 2010

Grenelle 2: "En arrière toute" !

Coup dur pour le secteur éolien
Le développement du secteur éolien devrait être sérieusement freiné. Les sénateurs ont durci les conditions de déploiement de parcs en en faisant notamment des "installations classées pour la protection de l'environnement" (ICPE) et, alors que les industriels du secteur misaient sur les députés pour corriger le tir, d’autres mesures contraignantes ont au contraire été ajoutées en commission suite au très controversé rapport Ollier.
Nucléaire mieux loti
Secteur énergétique comblé, l’industrie nucléaire va lui profiter du texte. Son article 94 simplifie la gestion des centrales qui pourront à l’avenir augmenter leurs prélèvements sur la ressource en eau ou leurs rejets de polluants grâce à une autorisation administrative tandis qu’il fallait jusqu’alors une enquête publique.
Des mesures reportées fin 2012
Présidentielles oblige, d’autres mesures ont été remises à la fin 2012, comme la taxe kilométrique sur les poids lourds de plus de 3,5 tonnes qui devaient rapporter 1,2 milliards d’euros par an pour financer des investissements dans les infrastructures de transport, ou comme l’obligation faite aux entreprises de plus de 500 salariés de réaliser un bilan carbone.

Lire l'article de l'Usine Nouvelle
Lire l'article de Basta!

jeudi, 22 avril 2010

Une campagne de désinformation orchestrée !

la Fédération de l'Environnement Durable, lobby anti-éolien et pro-nucléaire national, suggère d'inonder les élus d'E-mails.
un exemple de lettre, à recopier:
- Les éoliennes géantes envahissant notre pays, […] nous pensions au début que c'était bien mais nous avons été trompés.
- La recommandation de 500 mètres est scandaleuse et nous ne l'accepterons jamais, l'académie de médecine ayant recommandé 1 500 mètres.
- Nous sommes écœurés, notre vie a été brisée et nos familles se déchirent.

le document suggère quelques éléments de langage à employer :
- « La zizanie se développe dans tous les villages de France »
- « Des gens sont malades, ils ont peur de ces machines »
- « Tout se passe en secret, c'est une honte démocratique »
- « Tout est concocté sans l'avis des citoyens »
- « Des spéculateurs harcèlent les communes »
- « Ce sont des affaires d'argent et non d'écologie »
lire l'article de Rue 89
et l'article de Médiapart Les anti-éoliennes repartent à l'assaut avec une campagne d'information mensongère

Une large majorité de citoyens soutient le développement des énergies renouvelables, produites localement, et particulièrement l'éolien capable de remplacer progressivement nos centrales nucléaires vieillissantes. Ils doivent faire entendre leur voix auprès de leurs élus pour contrer ces campagnes ridicules et mensongères.
Alors que l'éolien progresse à pas de géant dans tous les pays, la France ne peut pas être le seul au monde à faire une guerre absurde contre ces nouvelles formes de production d'énergie.

lundi, 5 avril 2010

Mobilisation pour l'éolien en France !

Des parlementaires et des professionnels de l'éolien réagissent aux conclusions destructrices du rapport Ollier qui pourrait être introduit dans la loi prochainement lors de l'examen du Grenelle 2 à l'Assemblée Nationale.

- Pour Les Verts, la France, véritable pays des merveilles des nucléocrates, s’est dotée d’une mission parlementaire qui s’apprête à publier un rapport dont les recommandations constituent un barrage pur et simple à l’industrie éolienne.
lire le communiqué sur le site des Verts

- Pour Martine Billard, porte-parole du Parti de Gauche, « le lobby nucléaire a décidé de tuer l'énergie éolienne qui lui fait concurrence ».

- Pour Jean-Luc Bennhamias du MODEM, le récent rapport parlementaire sur l'éolien s'apparente à "un enterrement de première classe" et il dénonce "une guerre absurde" contre ces nouvelles formes de production d'énergie.
lire la dépêche de l'AFP

- Pour André Antolini, président du Syndicat des énergies renouvelables (SER), « On rajoute encore une couche d'autorisation administrative », même la promotion de l'offshore paraît suspecte et paradoxale : « C'est oublier que l'offshore est beaucoup plus cher pour le consommateur. L'objectif des opposants est d'arrêter ou de ralentir le développement de l'éolien terrestre sans dire par quoi on va le remplacer. On y consacre beaucoup d'énergie, plutôt qu'à construire une véritable industrie. »

Rappelons que, selon une étude de CapGemini pour le SER, la filière éolienne pourrait générer jusqu'à 60 000 emplois d'ici 2020, contre moins de 10 000 aujourd'hui.

lire l'article du Midi Libre
lire l'article du Figaro

jeudi, 1 avril 2010

Eolien : 150 industriels français se mobilisent

- Un fabricant de voiliers multicoques de course attiré par la fabrication de pales, un fabricant de tourelles de chars pour l’armée intéressé par la fabrication du système d’orientation de la nacelle... L’étude dévoilée hier par Cap Gemini en contre-attaque du rapport parlementaire Ollier, brideur de l’éolien terrestre, est le bras armé d’une filière française qui tente de s’organiser.
lire l'article de l'Usine Nouvelle

- Marc Vergnet est le seul fabricant français d'éoliennes. Dans un entretien il réagit à la polémique autour du rapport parlementaire Ollier, accusé de vouloir durcir les conditions d'installation des éoliennes. Pour Marc Vergnet, la France risque de ne pas rattraper son retard industriel dans l'éolien.
lire l'article du site Industrie et Technologie

- Pour la Française d'Eoliennes, ces dispositions reviendraient à établir un moratoire de fait, à défaut de l'établir officiellement, et aggraveraient le retard pris par la France sur ses voisins européens (fin 2008, ce secteur n'employait que 7 000 personnes en France, contre 40 000 en Allemagne, 23 000 au Danemark et 20 000 en Espagne).
lire l'article d'Enerzine

Grenelle 2 : attaque sans précédent contre l'éolien

- Alors que le Grenelle de l'environnement se désagrège à vue d'œil, on voudrait nous faire croire que les 23% d'énergie renouvelable de 2020 sont encore d'actualité
Nous constatons que les éoliennes sont actuellement l'objet d'une obstruction systématique et orchestrée de la part des parlementaires UMP qui défendent ardemment la filière nucléaire.
lire la tribune de Planète éolienne

- Coopeoliennes soutient la lettre ouverte au Président de la République du Réseau Action Climat - France qui dénonce l'abandon de la taxe carbone, lequel semble sceller la mort du Grenelle. Elle condamne également les conclusions de la mission parlementaire d'information sur l'énergie éolienne, dont l'impartialité a été remise en cause, et qui provoquera l'étouffement progressif des projets éoliens...
lire le communiqué du RAC-F

jeudi, 25 mars 2010

offensive anti-éolienne à l'Assemblée Nationale

La mission d'information sur l'énergie éolienne a voté le rapport demandé par le gouvernement avant l'adoption prévue en mai du projet de loi Grenelle de l'environnement.
Cinq propositions ont été retenues, dont quatre à l'unanimité, a indiqué hier le député UMP Franck Reynier, maire de Montélimar. La mission recommande d'instaurer un seuil minimal de 5 éoliennes (20 MW de production) en deçà duquel un projet ne peut être mis en place. « Il s'agit d'éviter le mitage du paysage », affirme le député. Les machines devront être situées au moins à 500 mètres d'une habitation ou d'un bâtiment d'activité. Le rapport propose aussi le classement des éoliennes en installations classées pour la protection de l'environnement, ce qui aurait pour effet de rendre les procédures d'autorisation plus complexes.

nota: un seuil de 20 MW correspond actuellement à un parc de 10 éoliennes

lire l'article des Echos

lire l'article de Rue89

lire l'article de Développement durable - le journal

- page 2 de 5 -