ADEME_logo.png

Développer massivement les énergies renouvelables d’ici 2050 et 2060 est la meilleure façon de produire une électricité à un coût réduit et qui soit la moins chère possible pour les Français, selon une étude publiée le 10 décembre 2018 par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

Cette étude, qui modélise plusieurs scénarios d’évolution de la production d’électricité française, conclut aussi que « si le prolongement d’une partie du parc nucléaire historique permettrait une transition efficiente, […] le développement de la filière EPR ne serait pas compétitif ».

Selon le Président de l'ADEME, Arnaud Leroy "on se rend compte qu'on n'a plus besoin de subvention dès 2035, à la fois pour l'éolien terrestre et le solaire", qu'aucun besoin de stockage massif n'est nécessaire avant cette date et que ces scénarios permettent d'accompagner un développement important des véhicules électriques, comme d'assurer la stabilité du réseau électrique.

Lire l'article de Ouest-France

Télécharger l'étude de l'ADEME