le blog de CoopEoliennes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi, 11 décembre 2018

Vers un essor massif des énergies renouvelables

ADEME_logo.png

Développer massivement les énergies renouvelables d’ici 2050 et 2060 est la meilleure façon de produire une électricité à un coût réduit et qui soit la moins chère possible pour les Français, selon une étude publiée le 10 décembre 2018 par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

Cette étude, qui modélise plusieurs scénarios d’évolution de la production d’électricité française, conclut aussi que « si le prolongement d’une partie du parc nucléaire historique permettrait une transition efficiente, […] le développement de la filière EPR ne serait pas compétitif ».

Selon le Président de l'ADEME, Arnaud Leroy "on se rend compte qu'on n'a plus besoin de subvention dès 2035, à la fois pour l'éolien terrestre et le solaire", qu'aucun besoin de stockage massif n'est nécessaire avant cette date et que ces scénarios permettent d'accompagner un développement important des véhicules électriques, comme d'assurer la stabilité du réseau électrique.

Lire l'article de Ouest-France

Télécharger l'étude de l'ADEME

vendredi, 7 décembre 2018

Production éolienne du mois d'octobre 2018

Prod_eol_18-10.jpg

Les conditions d’ensoleillement sur la France ont permis une augmentation de la production solaire (+4,3% par rapport à octobre 2017) jusqu’à 0,75 TWh. La production éolienne bénéficie quant à elle de la présence de de forts vents localisés du Languedoc-Roussillon à la vallée du Rhône et atteint 2,46 TWh (+17,5% par rapport à octobre 2017).

Au 30 septembre 2018, la puissance installée des parcs éoliens atteint 14276 MW.

Le niveau de production éolien de octobre est de 2460 GWh.

La puissance éolienne moyenne de octobre est de  3417 MW soit un facteur de charge de 23,9 %

consultez notre dossier récapitulatif sur le Suivi de production RTE

télécharger l'aperçu énergie RTE d'octobre 2018

mercredi, 14 novembre 2018

Energie éolienne : halte aux caricatures !

Dans le journal économique LA TRIBUNE.FR du 14 novembre, Geoffroy de Clisson, président de l'Institut Walden pour la Transition énergétique, apporte des réponses pertinentes au pamphlet contre l'énergie éolienne de Pierre Dumont et Denis de Kergorlay "Éoliennes : chroniques d'un naufrage annoncé" (éditions François Bourin). 
Cet ouvrage a reçu un bon accueil dans la presse et pourtant il caricature son sujet.

Les enjeux de la transition énergétique, qui sont multiples et doivent être traités avec un minimum de probité intellectuelle, méritent mieux. 

Lire l'article de LA TRIBUNE.FR

vendredi, 2 novembre 2018

Production éolienne du mois de septembre 2018

Prod_eol_18-09.jpg

Le fort ensoleillement a généré une augmentation de la production solaire (+39,3% par rapport à septembre 2017) jusqu’à 1,15 TWh. Un vent relativement peu présent a résulté en une baisse de la production éolienne (-3,5% par rapport à septembre 2017) qui atteint 1,59 TWh.

Au 31 août 2018, la puissance installée des parcs éoliens atteint 14186 MW.

Le niveau de production éolien de septembre est de 1592 GWh.

La puissance éolienne moyenne de septembre est de 2211 MW soit un facteur de charge de 15,6 %

consultez notre dossier récapitulatif sur le Suivi de production RTE

télécharger l'aperçu énergie RTE de septembre 2018

vendredi, 12 octobre 2018

Eoliennes et réchauffement climatique ?

Deux chercheurs américains ont publié récemment des articles démontrant l'impact sur le climat de fermes éoliennes de plusieurs milliers de mâts.
A l'échelle des Etats-Unis, s'il fallait couvrir à 100 % la demande électrique par de l'éolien, la température de l'atmosphère environnante pourrait augmenter de +0,24 °C en journée mais surtout de +1,5 °C la nuit.
Cette étude a été largement reprise dans les médias toujours friants de critiques sur l'éolien.
Mais ce postulat de départ ne convainc pas les spécialistes français de la question. Marion Lettry, déléguée générale adjointe du Syndicat des énergies renouvelables (SER), nous explique : "C'est une étude très théorique, où l'ensemble de la consommation électrique des Etats-Unis serait assurée par des éoliennes, ce qui n'arrivera jamais. Est-ce qu'ils ont comparé avec le nombre de centrales à charbon qu'il faudrait déployer pour produire la même quantité d'électricité par exemple ? Toutes les énergies ont un impact, il faut donc les comparer".
Même son de cloche du côté de France Energie Eolienne (FEE), où Matthias Vandenbulcke, le directeur de la communication, nous confie : "C'est une hypothèse extrême, scientifiquement intéressante mais très éloignée de la pratique".

Le cri d'alarme qui vient d'être lancé par le GIEC sur l'élévation inéluctable des températures due à la consommation de nos dernières ressources fossiles, devrait nous inciter à soutenir encore plus activement le développement des énergies renouvelables,
La dernière enquête d'opinion réalisée par Harris Interactive, démontre que les Français sont conscients des enjeux de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre et qu'ils sont largement favorables à l'essor de l'énergie éolienne. L'acceptabilité des parcs serait même supérieure chez les riverains : 73 % de la population générale a un avis plutôt positif sur l'installation de turbines, proportion qui grimpe à 80 % lorsque les personnes sondées habitent à moins de 5 km d'une installation. "L'adhésion est augmentée", commente Olivier Pérot, président de FEE. "Sur les 9 % qui étaient initialement défavorables, lors de l'annonce de l'implantation d'un parc, la moitié exactement a changé d'avis après l'entrée en service de celui-ci", assure-t-il.
Contrairement a ce que proclament généralement les médias, le choix de l'éolien est donc largement soutenu par les Français.

Lire l'article de Batiactu

vendredi, 5 octobre 2018

Un pic de la demande mondiale d’énergie d’ici près de 15 ans ?

consommation-monde-energie-primaire_zoom.png

Une étude prospective globale, l'Energy Transition Outlook a été publié mi-septembre par DNV GL (né de la fusion des sociétés norvégienne Det Norske Veritas et allemande Germanischer Lloyd, le groupe DNVL GL propose entre autres des services de certification et d’expertise dans les secteurs maritime, pétrolier et gazier).

Dans ses prévisions, DNV GL voit la consommation mondiale de pétrole culminer en 2023, le gaz naturel devenant la première source d’énergie à partir de 2026. Les énergies fossiles pourraient encore compter pour près de la moitié du mix énergétique mondial en 2050 (25% pour le seul gaz naturel) selon DNV GL, contre plus de 80% à l’heure actuelle.
Avec la forte électrification des usages, les énergies solaire photovoltaïque et éolienne seraient les principales bénéficiaires de la transition énergétique envisagée par DNV GL : elles pourraient respectivement satisfaire 16% et 12% des besoins énergétiques mondiaux en 2050.

Les prévisions présentées restent toutefois incompatibles avec l’objectif de contenir à 2°C la hausse du réchauffement climatique d’ici à la fin du siècle (COP 21).

Globalement les énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz), ainsi que le nucléaire, atteignent leur pic de production vers 2030, c'est à dire dans environ 10 ans, et dans la filière renouvelable le photovoltaïque et l'éolien continuent leur croissance jusqu'en 2050, ce sont bien les énergies d'avenir.

Lire l'article de Connaissance des Energies

Production éolienne des mois de juillet et août 2018

Prod_eol_18-08.jpg

La production solaire, en forte hausse de 32,4% en juillet et 23,4% en août par rapport à 2017, atteint un nouveau niveau record historique de 1438 GWh au mois de juillet, en raison d’excellentes conditions d’ensoleillement.
La production éolienne est en diminution du fait d’un vent peu présent en juillet, mais en augmentation en août par rapport à 2017.

Au 31 juillet 2018, la puissance installée des parcs éoliens atteint 14053 MW.

Le niveau de production éolien de juillet est de 1101 GWh.

La puissance éolienne moyenne de juillet est de 1480 MW soit un facteur de charge de 10,6 %

Le niveau de production éolien d'août est de 1400 GWh.

La puissance éolienne moyenne d'août est de 1882 MW soit un facteur de charge de 13,4 %

consultez notre dossier récapitulatif sur le Suivi de production RTE

télécharger l'aperçu énergie RTE d'août 2018

mercredi, 1 août 2018

Production éolienne du mois de juin 2018

Prod_eol_18-06.jpg

La production solaire, en hausse de 13,2%, atteint un niveau record de 1284 GWh. La production éolienne est en diminution de 7,3% par rapport à juin 2017 et s’établit à 1366 GWh.

Au 31 mai 2018, la puissance installée des parcs éoliens atteint 13823 MW.

Le niveau de production éolien de juin est de 1366 GWh.

La puissance éolienne moyenne de juin est de 1897 MW soit un facteur de charge de 13,7 %

consultez notre dossier récapitulatif sur le Suivi de production RTE

télécharger l'aperçu énergie RTE de juin 2018

mardi, 26 juin 2018

Production éolienne du mois de Mai 2018

Prod_eol_18-05.jpg

La production éolienne est en hausse de 7,4% par rapport à mai 2017 et s’établit à 1 611 GWh. La production solaire, en hausse de 4,8%, atteint 1 147 GWh.

Au 30 avril 2018, la puissance installée des parcs éoliens atteint 13749 MW.

Le niveau de production éolien de mai est de 1611 GWh.

La puissance éolienne moyenne de mai est de 2238 MW soit un facteur de charge de 16,3 %

consultez notre dossier récapitulatif sur le Suivi de production RTE

télécharger l'aperçu énergie RTE de mai 2018

mercredi, 6 juin 2018

Production éolienne du mois d'Avril 2018

Prod_eol_18-04.jpg

La production éolienne est en hausse de 48% par rapport à avril 2017 et s’établit à 2,17 TWh. La production solaire, en baisse de 4% par rapport à 2017, atteint quant-à-elle 1 TWh.

Au 31 mars 2018, la puissance installée des parcs éoliens atteint 13732 MW.

Le niveau de production éolien de avril est de 2171 GWh.

La puissance éolienne moyenne de avril est de 3015 MW soit un facteur de charge de 22 %

consultez notre dossier récapitulatif sur le Suivi de production RTE

télécharger l'aperçu énergie RTE d'avril 2018

mercredi, 25 avril 2018

Production éolienne du mois de Mars 2018

Prod_eol_18-03.jpg

La production éolienne est en hausse de 17,5% par rapport à mars 2017 et s’établit à 3,12 TWh. Le taux de couverture de la consommation par la production éolienne atteint la valeur maximale de 17,3%. La production solaire atteint, quant-à-elle, 0,74 TWh, soit une hausse de 5,6%.

Au 28 février 2018, la puissance installée des parcs éoliens atteint 13624 MW.

Le niveau de production éolien de mars est de 3122 GWh.

La puissance éolienne moyenne de mars est de 4196 MW soit un facteur de charge de 30,8%

consultez notre dossier récapitulatif sur le Suivi de production RTE

télécharger l'aperçu énergie RTE de mars 2018

dimanche, 8 avril 2018

Débat national sur la Programmation Pluriannuelle de l'Energie (PPE)

PPE_debat.jpgLe débat public sur la PPE a commencé et chacun peut y participer par différents moyens à découvrir sur le site de la Commission Nationale du Débat Public

Des administrateurs d'Energie Partagée ont participé au débat d'expert face aux énergéticiens français, avec d'autres partenaires, soulignons :

  - Michel Leclercq (Fondateur d'Eoliennes en Pays de Vilaine et Président d'Energie Partagée)
  - Bernard Laponche (Global Chance)
  - Olivier Sidler (Association Negawatt)

Les videos sont courtes (12') et il y a bien d'autres témoignages d'Enedis, RTE, etc
passionnant pour resituer nos actions citoyennes dans le contexte global.

vendredi, 6 avril 2018

Production éolienne du mois de février 2018

Prod_eol_18-02.jpg

Malgré un mois de février relativement peu venteux, la production éolienne est en hausse de 9% par rapport à février 2017 et s’établit à 2,77 TWh, en raison d’une augmentation des capacités installées de 14,2%.
La production solaire atteint quant-à-elle 0,5 TWh, soit une hausse de 16,6% par rapport à février 2017, pour une augmentation de puissance installée de 13,6%.

Au 31 janvier 2018, la puissance installée des parcs éoliens atteint 13555 MW.

Le niveau de production éolien de février est de 2770 GWh.

La puissance éolienne moyenne de février est de 4122 MW soit un facteur de charge de 30,4%

consultez notre dossier récapitulatif sur le Suivi de production RTE

télécharger l'aperçu énergie RTE de février 2018

mercredi, 28 février 2018

Production éolienne du mois de janvier 2018

Prod_eol_18-01.jpg

Des épisodes tempétueux et des rafales de vent entrainent une hausse de la production éolienne de 88% par rapport à janvier 2017 qui établit un nouveau record à 3,9 TWh. Le facteur de charge moyen mensuel est supérieur à 38%. Le taux de couverture moyen mensuel atteint un record avec 8%. La production solaire est en diminution de près de 17,6% par rapport à janvier 2017.

Au 31 décembre 2018, la puissance installée des parcs éoliens atteint 13539 MW.

Le niveau de production éolien de janvier est de 3852 GWh.

La puissance éolienne moyenne de janvier est de 5177 MW soit un facteur de charge de 38,2%

consultez notre dossier récapitulatif sur le Suivi de production RTE

télécharger l'aperçu énergie RTE de janvier 2018

vendredi, 16 février 2018

Production éolienne du mois de décembre 2017

Prod_eol_17-12.jpg

Les conditions climatiques du mois de décembre, avec des perturbations parmi lesquelles les tempêtes «Ana», «Bruno» et «Carmen», ont entrainé une très forte augmentation de la production mensuelle éolienne. La production mensuelle atteint un record de 3348GWh, avec un facteur de charge moyen supérieur à 33,8% et une puissance instantanée record de 11075MW le 30 décembre à 13h30.
La production photovoltaïque baisse de plus de 25% par rapport à 2016 pour atteindre une valeur de 275 GWh.

Au 30 novembre 2017, la puissance installée des parcs éoliens atteint 13312 MW.

Le niveau de production éolien de décembre est de 3348 GWh.

La puissance éolienne moyenne de décembre est de 4500 MW soit un facteur de charge de 33,8%

consultez notre dossier récapitulatif sur le Suivi de production RTE

télécharger l'aperçu énergie RTE de décembre 2017

mercredi, 14 février 2018

Record d'installation d'éoliennes en Europe en 2017

2017_Eolien_Europe.png

En 2017, 16,8 GW de capacités éoliennes ont été connectées au réseau en Europe (dont 15,68 GW dans l'Union européenne), ce qui constitue un record historique (+20% par rapport aux installations connectées en 2016). Parmi les 15,68 GW : 12,526 GW, soit 80%, relèvent de l'éolien terrestre et 3,154 GW de l'offshore.
- l'Allemagne a installé, à elle seule, 42% des nouvelles installations éoliennes européennes en 2017.
- sept pays ont atteint un record annuel d'installations éoliennes en 2017 : l'Allemagne (6,6 GW : 5,334 onshore + 1,247 offshore), le Royaume-Uni (4,3 GW : 2,590 onshore + 1,68 offshore ), la France (1,692 GW - 3ème performance européenne en 2017), la Finlande (577 MW), la Belgique (476 MW), l'Irlande (426 MW) et la Croatie (147 MW).
- les énergies renouvelables ont constitué 85% des nouvelles capacités installées dans l'électricité, dans l'UE en 2017 : soit 23,9 GW sur 28,3 GW
- avec 336 TWh générés en 2017, l'éolien couvre environ 11,6% de la demande d'électricité au sein de l'UE.

Au total :
- le parc éolien européen s'élève désormais à 169 GW de capacités installées à la fin 2017, soit la 2ème capacité installée de production d'électricité sur le Vieux Continent (s'approchant des capacités de production à partir de gaz).
- l'Allemagne occupe le premier rang des pays européens en termes de parc éolien installé, suivie de l'Espagne, du Royaume-Uni et de la France.

Télécharger le rapport 2017 de Wind Europe (en anglais)

jeudi, 8 février 2018

Record d'installation d'éoliennes en France en 2017:

2017_puissance_France.png

Selon les chiffres annoncés ce jour au colloque du Syndicat des Energies Renouvelables (SER), les raccordements d'installation de production d'électricité renouvelable ont connu une hausse record en 2017 avec 2.763 MW supplémentaires, tirés principalement par l'éolien (65% des raccordements).

Pour cette filière, "c'est la meilleure année jamais faite" avec 1.797 MW, a réagi auprès de l'AFP M. Bal. Le parc éolien a ainsi vu sa taille augmenter de 15,3% sur un an à 13.559 MW.

Le solaire a contribué pour sa part à hauteur de 32% des nouveaux raccordements avec 887 nouveaux MW, dont la moitié rien que pour le dernier trimestre, faisant dire à M. Bal que si l'année a été "relativement moyenne" pour le photovoltaïque, "le bon rythme a été trouvé" en fin d'année. Selon lui, la tendance devrait se poursuivre en 2018 avec presque 1.500 MW attendus.

vendredi, 5 janvier 2018

Production éolienne du mois de novembre 2017

Prod_eol_17-11.jpg

La production mensuelle éolienne du mois de novembre 2017 est stable (-0,3%) par rapport à novembre 2016 pour s’élever à 2 316 GWh. La production photovoltaïque est en forte augmentation de 21,8% par rapport à 2016 pour s’élever à 449 GWh.

Au 31 octobre 2017, la puissance installée des parcs éoliens atteint 13025 MW.

Le niveau de production éolien de novembre est de 2316 GWh.

La puissance éolienne moyenne de novembre est de 3217 MW soit un facteur de charge de 24,7%

consultez notre dossier récapitulatif sur le Suivi de production RTE

télécharger l'aperçu énergie RTE de novembre 2017

samedi, 30 décembre 2017

Record historique de production éolienne: 10 GigaWatts

17-12-30_eCO2mix_record_10GW.pngPour finir en beauté cette année 2017, un fort vent de Sud-Ouest nous amène, en plus de la douceur des températures, un record historique de la production d'électricité éolienne en France.

Le site de RTE éCO2mix annonçait, ce samedi 30 décembre à 12h45, une production éolienne de 10 334 MW, soit l'équivalent de 10 réacteurs nucléaires.
Le parc éolien français étant actuellement recensé à une puissance nominale de 12 900 MW, ce record fait grimper le facteur de charge à 80% ce qui montre la grande disponibilité du parc éolien national.

Malgré ce record, l'année 2017 restera une année de production éolienne modeste car le mois de janvier a été très peu venté.

CoopEoliennes vous souhaite une très Bonne Année 2018

vendredi, 8 décembre 2017

Energie : les Français veulent plus de renouvelable et moins de nucléaire

pannece3.jpg

Il y a du nouveau au pays de l'atome: selon un sondage commandé par une fondation écologiste allemande, 83 % des personnes interrogées pensent que la France ferait mieux d'investir dans les énergies vertes que dans le nucléaire...

lire l'article de Libération

- page 1 de 25